Risographie japonaise / impression écolo surprenante

La risographie est une technique d’impression mécanique, c’est en quelque sorte de la sérigraphie mécanisée avec une qualité équivalente.
Cette technique créée au Japon qui se fait grâce à une machine un peu plus volumineuse qu’une photocopieuse. A la croisée d’une presse offset, de la sérigraphie et d’un photocopieur, le Risograph permet des impressions en série importante.

Le rendu de la risographie est particulier : elle permet une impression couleur par couleur qui donne un rendu chaleureux, parfois un peu vintage, et légèrement imprécis, dû aux micro décalages des couleurs. Le résultat possède donc les petites imperfections et le charme d’un procédé artisanal.

La risographie : l’intérêt écologique de ce mode d’impression

La risographie intègre une véritable dimension écologique. Pour commencer, elle repose sur un procédé d’impression à froid qui nécessite l’utilisation de très peu d’énergie. En effet, la technologie RISO n’a besoin de dépenser aucune chaleur pour fixer la couleur.
De plus, les encres qu’elle utilise sont produites à base d’huile de soja, sans aucun solvant ajouté, et les films maîtres sont fabriqués à partir de fibre de banane. D’autant qu’en utilisant de l’encre plutôt que du toner, la technique ne produit aucune poussière fine.
Enfin, la composition des encres RISO couplée à l’impression à froid augmente la durée de séchage. De fait, les papiers naturels ou recyclés sont les seuls capables d’absorber suffisamment les encres pour un résultat optimal.

Quelles utilisations sont possibles avec la risographie?

Les artistes comme les graphistes du monde entier apprécient l’impression du RISO pour ses qualités vibrantes qui offrent le meilleur des couleurs et des textures accessibles en impression.

Dans les premiers temps, la technologie RISO est utilisée pour la reproduction de documents textes. Conçue pour être utilisée comme photocopieur grand volume, à la fois rapide et peu coûteux, elle est donc de prime abord utilisée par les écoles, les églises, les prisons, ainsi que par les partis politiques.

Mais le potentiel artistique de cette technique l’amène rapidement vers de nouvelles destinations..

  • Les métiers des arts graphiques s’en emparent rapidement, justement en raison de son rendu proche de la sérigraphie, mais aussi pour sa technique d’utilisation automatisée et rapide, les économies financières et énergétiques qu’elle permet, et  son rendu artisanal.
  • Artistes, studios graphiques et autres créateurs exploitent aujourd’hui cette technique afin de concevoir des affiches, des dépliants, des cartons d’invitation, des catalogues, des magazines, des imprimés d’art, ou encore des couvertures d’album.

De fait, si la risographie se prête particulièrement aux impressions d’art vives, aux cahiers et livres d’art, et aux albums photos, elle peut tout à fait être utilisée pour la confection de support de communication.

En effet, le résultat d’impression de cette technologie s’associe naturellement aux émotions, ce qui en fait un outil de qualité aux yeux des communicants. D’autant que les tendances graphiques actuelles sollicitent de plus en plus les illustrations flat design, parfaites pour une impression en risographie.

Mes sources : https://graphiste.com/blog/utiliser-risographie-impression et https://www.artforness.com/risographie


Voir mes travaux